J'ai terminé "Le chant des dunes" de John Connolly

mardi 16 mai 2017

Knysna - Odehia Nadaco

Lecture en cours

'Knysna-Odehia Nadaco

Knysna - Odehia Nadaco


Le début :


New York, deux amis bavardent paisiblement dans un bar.
Et voilà qu'un homme cagoulé entre et ouvre le feu, et c'est le drame : la vie des jeunes hommes bascule à tout jamais.

Mon avis :


La scène dramatique du début semble floutée et donne l'impression d'être vue au travers un verre dépoli, comme si elle n'était pas réelle : j'ai trouvé que cette tragédie était sous-évaluée, sa gravité minimisée et que le récit manquait d'intensité et cela m'a dérangée.
De même, les réactions de Michael semblent en décalage avec l'horreur du drame.
Je trouve que la révélation qu'a Hilton en regardant cette photo-là est un peu tirée par les cheveux.
Les rares lignes sur Knysna restent trop évasives sur sa personnalité, son présent et son passé, et ne réussissent pas à aucun moment à rendre le personnage suffisamment sympathique, ce qui semble injuste au vu du des événements.
Quelques détails technologiques superflus hachent le texte et rappellent un peu certains textes pour ados.
La scène de se*e pendant la réception n'apporte rien au roman.

En fait, pour moi tout l'intérêt du roman tourne autour de Hilton dont le personnage , bien que parfois excessivement mystérieux, n'en est pas moins très attachant.
Très réussie l'histoire des tresses liée aux souvenirs poignants de Hilton.
Les investigations du jeune homme traînent parfois en longueur et manquent parfois de cohérence mais on ne peut que le suivre et s'intéresser à ce qu'il vit, ce qu'il ressent et s'efforcer de comprendre ses angoisses et son profond mal-être. Son passage au dispensaire est émouvant, sa grande fragilité qui le fait basculer entre hébétement,  réactions violentes et désespoir force la tendresse et l'on aimerait en savoir davantage sur les raisons de sa grande vulnérabilité physique et sur les motifs  exacts de ses errements et de sa descente aux enfers.
Le dénouement de l'enquête est un peu décevant car, d'une certaine façon, prévisible.
La fin inattendue, malgré les réactions de Martha -qui inspire agacement mais aussi compassion- est bien écrite et parvient à communiquer beaucoup d'émotion.
Bref, si certains chapitres m'ont semblé un peu fades, d'autres en revanche m'ont beaucoup plu et m'ont profondément émue.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire